Les mots de Pinar Selek

Cela faisait un moment que j’attendais de lire ce livre « qui a sauvé » le confinement d’une de mes amies. Ce sont ses mots passionnés qui ont motivé mon intérêt pour cette lecture bouleversante. Un habile mélange entre biographie et citations, qui retrace le parcours hors-norme de cette militante turque terriblement inspirante.

Je fais partie d’une grande expérience de création collective, dans un espace sali et déchiré par la violence institutionnalisée.

Je ne voudrais pas vous divulgacher l’histoire de Pinar Selek, mais sa vie est un roman dont Guillaume Gamblin a su retranscrire la force : son enfance à nourrir son esprit de liberté, à dormir dehors avec les enfants des rues, son emprisonnement éhonté, la torture sous fausse accusation, son exil en Allemagne et son enracinement en France près de la mer retrouvée, son sempiternel procès qui empêche son retour chez elle, en Turquie.

Je ne nage pas dans la vie comme je le faisais à Istanbul. L’exil, c’est courir avec des béquilles. Tout le temps. Maintenant je cours mieux, les béquilles me sont moins nécessaires, j’ai une canne. Nice est une ville de frontières et je me sens bien entre ses frontières.

Impossible de ne pas sortir de cette lecture l’admiration au poing, le militantisme au coeur. Féministe, antimilitariste, écologiste, comme Bell Hooks elle refuse de hiérarchiser ou prioriser les rapports de domination… autant vous dire que je vais dévorer ses livres et articles, tant ses combats font écho chez moi.

Quand vous démarrez la lutte contre le patriarcat, vous butez sur d’énormes structures de pouvoir. Vous commencez donc à combattre également l’État, le capitalisme, le système qui écrase la nature, le nationalisme, le racisme, le militarisme, l’hétérosexisme. Vous constatez que ces systèmes créent eux-mêmes le sexisme, puisque les rapport sociaux de sexe sont construits par des institutions sociales et politiques.

Je vous invite vivement à lire cette ouvrage publié aux éditions Cambourakis (qu’on aime d’amour) et à découvrir le travail de Pinar Selek. D’ailleurs je suis curieuse de savoir si vous avez un livre de l’autrice à me conseiller : essai ou roman, qu’importe, je vais tout découvrir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.