Les mots de Boris Cyrulnik

La nuit j’écrirai des soleils est un superbe livre sur le pouvoir de résilience de la fiction. Un livre instructif qui m’a donné envie d’en apprendre plus sur les neurosciences, leur impact sur la construction de notre personnalité.

Une représentation du passé est arrangée, vraie comme sont vraies les chimères : les pattes d’un lion, la tête d’un taureau et les ailes d’un aigle. Tout est vrai dans la chimère, qui est un animal imaginaire.

C’est par le prisme de l’abandon, que l’auteur interroge la relation des auteurs à la fiction. La déchirure motrice de création, l’imaginaire comme porte de sortie à la détresse, l’écriture pour vivre hors de soi… C’est le postulat qui jalonne ce texte entre témoignages personnels et apports biographiques d’artistes comme Jean Genet, Hugo, Pérec, Gary, Gérard Depardieu…

On parle pour tisser un lien, on écrit pour donner forme à un monde incertain, pour sortir de la brume en éclairant un coin de notre monde mental. Quand un mot parlé est une interaction réelle, un mot écrit modifie l’imaginaire.

C’est un livre passionnant sur la distorsion du réel par l’affect, qui donne envie non seulement de partir à la découverte ou redécouverte de certaines œuvres artistiques, mais surtout d’en savoir davantage sur le fonctionnement de notre mémoire, sur l’influence des découvertes scientifiques sur nos présupposés sur la réalité.

Ce que nous appelons « fiction » est un mot taquin , une tromperie, une feinte, un artifice de littérature ou de cinéma qui donne une forme réelle à notre imagination. 

C’est la première fois que je lis Boris Cyrulnik, après de nombreuses années à me passionner pour ses diverses interventions dans les médias. Je n’ai pas été déçue et compte bien encore m’instruire avec ses ouvrages qui vulgarisent un propos scientifique que j’appréhendais quelque peu.

Avez-vous lu cet auteur ?

Avez-vous d’autres livres de lui à me conseiller ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.